Fast Fashion : les dessous de la mode à grande échelle

La fast fashion, c’est quoi ?

Fast Fashion : les dessous de la mode à grande échelle

La Fast Fashion est un terme utilisé dans l’univers de la mode pour désigner une mode éphémère ou mode express. Si on devait résumer la Fast Fashion en une phrase, je dirai que c’est un système qui consiste à produire des vêtements en grande quantité, et à renouveler les collections vestimentaires de manière massive et surtout à rythme effréné.

La fast fashion est une expression anglo-saxonne qui a fait son apparition ces dernières années, et devient de plus en plus populaire pour définir une mode bon marché, et qui se renouvelle le plus possible.

Pour résumer, la fast fashion désigne les marques de vêtements et accessoires de mode qui sont produites en très grande quantité, avec des coûts de production réduits, et vendues à un prix très bas.

Appelée également « mode rapide » (la traduction littérale), cette expression est utilisée pour dénoncer la sur-consommation et la pollution engendrée par ces modes de production.

D’où vient la fast fashion ?

La fast fashion est une forme de consommation qui se caractérise par des achats frénétiques et réguliers de vêtements, d’accessoires et de chaussures, et ce, principalement sur internet.

Le modèle économique de la fast fashion est basé sur la vente en ligne, qui permet aux entreprises d’optimiser leur rentabilité.

La fast fashion peut être définie comme un système de production et de commercialisation de biens visant à produire rapidement et à grande échelle des produits à bas coûts.

Les marques textiles sont donc prêtes à tout pour proposer des prix toujours plus bas. Les consommateurs sont quant à eux prêts à payer pour pouvoir acheter ces produits. C’est l’inverse de la slow fashion et la représentativité d’une mode plus éthique.

Comment la fast fashion s’est-elle développée ?

La fast fashion est une industrie qui a émergé dans les années 2000. Développée par les entreprises de l’industrie vestimentaire, c’est une démarche qui consiste à répondre à la forte demande des consommateurs qui sont friands de nouveautés. Les vêtements sont produits en quantités industrielles dans les pays émergents comme l’Inde et le Bangladesh, ou encore la Chine.

Bien souvent, les vêtements et accessoires de marques achetés à des prix bas sont ensuite revendus par les acheteurs sur des sites et plateforme de revente en ligne comme ebay, le bon coin ou encore vinted (Vente de vêtements entre particuliers en France et en Europe).

L’industrie de la fast fashion est très critiquée par les consommateurs et les associations de protection de l’environnement pour sa production massive et son impact négatif sur l’environnement.

Les consommateurs sont confrontés à un choix de plus en plus important, et se tournent vers des marques moins chères, mais qui en réalité n’ont pas grand-chose en commun avec les grandes marques textiles.

La fast fashion est le résultat d’une industrie textile qui est responsable d’une grande partie des émissions de gaz à effet de serre et d’une grande partie des déchets plastiques dans les océans. Sans oublier de parler des produits chimiques et colorants vestimentaires rejetés par les usines de production.

Quels sont les principaux acteurs de la fast fashion ?

La fast fashion, ou mode jetable, est un mode de consommation qui consiste à acheter des vêtements et accessoires de mode en quantité. Après quelques utilisations, ces produits sont soit jeter par les consommateurs ou bien revendu en seconde main.

Les marques de vêtements internationales produisent en masse des produits de faible qualité et vendus à des prix très modestes. Pourquoi ? dans le seul but découler leur stock rapidement pour ainsi passer à une nouvelle collection.

Qui a inventé le terme « fast fashion » ?

Ce nouveau terme utilisé dans l’univers de la mode a été inventé par le journal New York Times il y a quelques années. Une expression pour décrire la méthode de production de la marque Zara, qui consiste à produire un vêtement neuf et le vendre en boutique en 15 jours seulement.

Aujourd’hui, l’expression est très répandue et désigne cette nouvelle forme de consommation !

Les entreprises concernées par la « Fast Fashion » sont les géants de l’industrie vestimentaire : Zara, H&M, Shein, Bershka, TopShop, Mango, Stradivarius, etc…

Boutique Fast Fashion
Boutique Fast Fashion

Les principaux acteurs textile de la fast fashion sont :

  • H&M : la marque suédoise est le leader mondial du prêt-à-porter. Elle a été créée en 1947 par Erling Persson et Tage Wiberg. La marque a connu un grand succès grâce à son concept de vente en gros et au prix très bas de ses collections.
  • Zara : le groupe espagnol Inditex est le leader mondial du prêt-à-porter. Il a été fondé par Amancio Ortega Gaona en 1975
  • Mango : la marque espagnole appartient au groupe Inditex, créateur du concept de fast fashion.

Plus récemment encore, on parle d’Ultra Fast Fashion pour des enseignes comme : Fashion Nova, Boohoo, Missguided,  Pretty Little Thing.

Ces marques modernes qui ciblent une clientèle encore plus jeune arrivent à produire en masse et proposer des prix toujours plus compétitifs que les géants du secteur. On parle de collection hebdomadaires, voir moins. On peut définir l’Ultra Fashion par un mode de production en un temps record. Les collections textiles sont ultra limitée, ce qui créé une sensation de manque et de rareté pour les consommateurs.

Pourquoi la fast fashion est-elle si populaire ?

Forcément les vêtements de marque à prix réduit ça parle à une certaine cible et clientèle : les jeunes. Ce mode de consommation est très prisé par les nouvelles générations car il permet de s’habiller à moindre coût et de renouveler leur garde-robe régulièrement.

On peut trouver des vêtements de qualité à des prix défiant toute concurrence. Les marques de fast fashion proposent des collections renouvelées presque chaque semaine, et adaptées aux dernières  tendances du moment.

Cela permet de s’offrir des pièces originales, qui n’existent pas forcément dans le commerce classique où les collections de vêtement sont mis en avant durant plusieurs semaines voir plusieurs mois.

Les nouveautés produits et les prix bas favorisent l’acte d’achat des consommateurs. Ils ont tout simplement l’impression de faire une bonne affaire. Les promotions en boutique et sur les sites e-commerce les encouragent à acheter plus régulièrement. C’est un cercle vertueux.

Quelles sont les conséquences de la fast fashion ?

 

La fast fashion, c’est la surconsommation, le gaspillage et aussi un impact écologique très important.

Les vêtements, les chaussures, les accessoires sont fabriqués à une vitesse incroyable, dans des pays où les conditions de travail sont très souvent déplorables.

Les matières premières sont souvent issues de l’exploitation animale ou humaine. Il s’agit de produits qui ne durent pas longtemps. Ils ont une durée de vie très courte. Cela engendre un gaspillage énorme.

Tout comme l’industrie de la mode, La fast fashion est une méthode de production les plus polluantes au monde, notamment à cause des émissions de gaz à effet de serre, et à la surconsommation d’eau, et des frais de transport élevés. C’est un véritable gaspillage écologique.

Il faut savoir que l’industrie de la mode et notamment la production « fast fashion » est le plus gros consommateur de matières premières au monde. C’est elle qui consomme une grande partie des ressources énergétiques mondiales, et cela a un impact environnemental très néfaste.

Elle est à l’origine de la déforestation massive, d’une pollution importante des eaux et de la diminution de la faune et flore (biodiversité) des océans.

C’est aussi l’apparition de produits non-conformes aux normes en vigueur (produits chimiques, substances toxiques, etc.). Sans oublier des conditions de travail déplorables.

Comment lutter contre la fast fashion ?

La fast fashion, ou mode jetable, est un concept qui consiste à proposer des produits de marque à bas prix et de renouveler les collections de vêtements tous les mois.

L’objectif est de profiter de la rapidité du processus de production pour faire baisser les coûts et proposer des produits de qualité à bas prix. Cette pratique a été popularisée par les entreprises comme Zara et H&M qui proposent des produits tendance à des prix très abordables.

Les marques de vêtements ont recours à des techniques marketing très abouties pour faire croire aux consommateurs qu’ils ont accès à des vêtements dernier cri, alors qu’il s’agit de produits de mauvaise qualité.

Le consommateur à sa part de responsabilité, en sur-consommant ce type de produit à faible valeur ajoutée. En achetant cette typologie de produit, le consommateur soutient ce système, et même le renforce.

Nous devons tous faire des efforts face à ce nouveau mode de consommation. Nous devons être plus alertes, et se sensibiliser aux dévastes environnementaux générés par cette ultra-consommation.

L’objectif est de réduire l’impact social et environnemental, et agir à notre échelle en adoptant une attitude de consommation raisonnable.

Articles en relation
bob femme tendance Bob pour Femme, un accessoire indémodable chaque saison
Comment bien porter un blouson en cuir pour femme Comment bien porter un blouson en cuir pour femme ?
robe de soirée à porter en hiver Comment choisir une tenue de soirée canon en hiver ?
Comment bien choisir son pull marin pour femme Comment bien choisir son pull marinière pour femme

1 thought on “La fast fashion, c’est quoi ?”

Comments are closed.