Les origines de la mode vintage

Comment la mode vintage a vu le jour : l’histoire du style rétro

Le monde de la mode évolue constamment. De nouvelles tendances apparaissent et disparaissent, tandis que d’autres restent en place pendant des années. On peut en dire autant de la mode vintage, qui était autrefois considérée comme démodée et dépassée. Mais maintenant que le style rétro est de nouveau en vogue, il est important de savoir comment tout a commencé.

Dans cet article de blog, nous explorons l’histoire de la mode vintage et montrons comment elle a façonné notre style actuel. De l’ère victorienne aux années 1980, nous expliquons à quel moment les vêtements étaient populaires et à quoi ils ressemblaient. Nous explorons également certains des thèmes majeurs qui ont le plus influencé notre sens du style actuel. Cet article de blog vous aidera à donner un sens au rétro chic, et vous enseignera quelques moments clés de l’histoire de la mode.

Qu’est-ce que la mode vintage ?

La mode vintage désigne tout vêtement qui était populaire à une époque passée mais qui est devenu obsolète depuis. Il peut s’agir de vêtements qui ne sont plus fabriqués ou de vêtements qui étaient autrefois populaires et que les gens veulent encore porter.

Il n’existe pas de définition spécifique de la mode vintage, mais toutes les pièces vintage partagent certaines qualités. Les vêtements vintage ont souvent un aspect très différent de ce que l’on peut voir sur les podiums des défilés. Ce n’est pas qu’une question de style, mais c’est ce qu’on apprécie le plus dans la mode vintage, c’est le retour à certaines matières et qualité de tissu, que l’on ne retrouve plus aujourd’hui.  Les vêtements vintages ont également tendance à présenter des détails stylistiques uniques, comme des cols rétro, des robes ajustées, des vestes et des tailles cintrées, des pantalons à taille haute ou encore des accessoires originaux.

En général, les articles vintage datent des années 1920 à 1980, et c’est ce que nous allons explorer dans cet article.

L’histoire de la mode vintage

L’histoire de la mode vintage est longue et complexe. Elle comprend des pièces provenant de nombreuses périodes et styles différents qui se sont rassemblés pour former ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de mode vintage.

Une grande partie des vêtements qui étaient populaires à l’époque victorienne (la reine Victoria a régné de 1837 à 1901) sont aujourd’hui considérés comme rétro chic. Cette époque était marquée par l’opulence et l’ornementation, avec beaucoup de bijoux et de dentelle. Les couleurs les plus populaires étaient les pastels comme le rose, le vert, le bleu et le lilas. Le corset était un élément de base de l’habillement féminin dans les années 1850-1890. Les femmes le portaient pour souligner leur taille tout en portant des jupes plus volumineuses par-dessus.

Au début des années 1900, nous avons assisté à une diminution de l’utilisation des tissus en raison de la Première Guerre mondiale et à une augmentation des jeans en denim pour le confort en raison de la Deuxième Guerre mondiale. Les femmes ont commencé à porter des ourlets plus courts et des jupes étroites à taille tombante, avec un peu de volume à l’arrière, lorsqu’elles ne portaient pas de corsets ou de jupons pour créer du volume dans la forme de leur jupe.

Dans les années 1950, les silhouettes minces sont devenues à la mode.  Pensez à Audrey Hepburn dans « Breakfast at Tiffany’s ». On pouvait y voir des jupes courtes et des jupes crayon, ainsi que des jupes amples avec des tailles élastiques qui pouvaient être portées par-dessus un pantalon ou des collants pour des raisons de modestie. Dans les années 1960, les cheveux longs avec une raie au milieu sont devenus populaires, tout comme les pantalons à clochettes portés sur des jeans moulants ou des leggings.

Comment les années 1940 ont influencé notre sens du style aujourd’hui

Dans les années 1940, le style était entièrement axé sur la féminité. Les femmes portaient des jupes crayon et des imprimés floraux, et leurs cheveux étaient coiffés au carré.

Ce sentiment de féminité a fait son chemin dans la mode moderne. Les jupes sont toujours populaires, mais elles sont maintenant ajustées et moins amples, avec une forme en ligne A. Les coiffures ont également fait leur apparition. Les coiffures ont également fait un retour au look rétro – les femmes portent des bobs lisses ou des queues de cheval avec des ondulations.

Ces tendances ont été popularisées par la culture de la guerre – les femmes devaient s’habiller avec des vêtements masculins à cause du rationnement, c’est pourquoi les styles féminins sont revenus une fois la paix revenue.

Les années 1940 ont également remis en question les idées conventionnelles sur les normes de beauté avec des stars comme Veronica Lake qui portait ses cheveux gominés en arrière plutôt que longs et flottants. Cette tendance des coiffures courtes fait un retour en force grâce à des célébrités comme Rihanna et Emma Stone qui arborent des coupes pixie sur le tapis rouge.

Une autre tendance qui a influencé notre sens du style aujourd’hui est l’utilisation dans les années 40 de couleurs vives, comme le violet et le turquoise, qui ne sont généralement pas considérées comme « féminines ». Elles sont généralement associées à la masculinité parce qu’elles sont traditionnellement portées par les hommes (pensez à Prince), mais nous les voyons plus souvent sur les femmes de nos jours.

Des années 1950 aux années 1980 : L’âge d’or de la mode

Les années 1980 ont été déterminantes pour la mode. Avec le boom économique de la décennie, on assiste à une augmentation significative du revenu disponible et du temps consacré aux loisirs. Les gens ont commencé à s’habiller de manière plus élaborée, et les créateurs ont commencé à emprunter à différentes cultures et ethnies.

Le vêtement vintage en tant qu’attribut vestimentaire lié à la mode a pris son essor durant les sixties. Avant cela, porter ou faire commerce de vêtements déjà portés avait une toute autre connotation.

Les année 80, le top de la mode vintage et du style retro

Les années 1980 sont souvent considérées comme l’âge d’or de la mode. C’était une époque où les gens n’avaient aucune idée de ce qui les attendait et où les femmes étaient constamment surprises par de nouveaux styles. Des créateurs de mode luxe comme Claude Montana et Gianni Versace ont marqué le monde de la mode dans les années 1980, le « pouvoir du costume » de Versace devenant l’une de ses phrases les plus citées.

Les années 80 ont également été marquées par des changements majeurs dans la façon dont les gens achètent leurs vêtements. Le premier magasin de vêtements de marque a ouvert ses portes en 1981 dans le New Jersey, ce qui a contribué à alimenter la tendance à acheter des vêtements moins chers. Lorsque Gap a commencé à vendre des jeans à 10 dollars pièce, la marque a déclenché une révolution qui a conduit à la naissance de chaînes de fast fashion comme H&M et Forever 21.

En 1986, les créateurs Halston, Perry Ellis et Calvin Klein se sont tous retirés de leurs entreprises, qui ont inspiré de nombreuses marques qui ont suivi.

Londres : le berceau des vêtements rétro

L’ère victorienne a été une période de grands changements dans la mode, avec la révolution industrielle et l’évolution des attitudes envers les droits des femmes. Londres, en Angleterre, est devenue un haut lieu de l’innovation dans la mode et l’art à cette époque.

Londres a été le berceau des vêtements rétro et a eu un impact majeur sur la façon dont nous nous habillons aujourd’hui. Pour cette raison, il est important de savoir comment était la vie à Londres à cette époque. Dans les années 1800, des usines fonctionnant au charbon ont commencé à apparaître un peu partout dans la ville. Les usines attiraient les travailleurs des zones rurales qui venaient travailler dans ces usines pour obtenir de meilleurs emplois et salaires que ceux qu’ils pouvaient trouver dans leur ville natale.

L’une des conséquences de cette migration massive est que le nombre de personnes vivant à Londres n’a jamais été aussi élevé. Avec autant de personnes essayant de s’installer dans la ville, les logements sont devenus rares et les coûts ont augmenté de façon spectaculaire.

Au cours de cette période, les femmes se sont également battues pour obtenir le droit de vote – qu’elles ont finalement obtenu en 1918 – ainsi que le droit de travailler en dehors de la maison – qu’elles ont pu faire avec moins de restrictions qu’auparavant. Comme de plus en plus de femmes commencent à travailler en dehors de la maison, elles doivent porter des vêtements plus pratiques, ce qui entraîne des changements de style.

L’upcycling de la mode, une approche éthique qui gagne du terrain

L’upcycling est le processus qui consiste à transformer des objets anciens, mis au rebut, en quelque chose de nouveau. Il s’agit souvent de vêtements qui sont assemblés de manière à créer quelque chose de différent et d’unique. Des nouvelles marques se sont spécialisées dans ce domaine, je pense aux marques : Jean Up, Refunk, Outrage ou encore Reiner.

Les vêtements upcycling peuvent être fabriqués à partir de tissus ou de styles différents, c’est ce qui leur donne un nouveau look. En plus d’être créatif, l’upcycling peut également constituer une approche éthique de la mode. Et les consommateurs, notamment les modeux en sont de plus en plus intéressé.

Conclusion

Alors que les tendances de la mode vont et viennent, il y a un style qui ne semble jamais se démoder : le vintage. Comme vous le savez, la mode est un éternel recommencement.

Porter des vêtements vintage, c’est bien plus que s’habiller avec des vêtements du passé, c’est une façon de renouer avec l’histoire, et de célébrer les personnes qui nous ont précédés.

Voici une brève histoire de la mode vintage, des années 1940 aux années 1980, qui vous aidera à mieux comprendre ce qui rend ce style si unique !

Articles en relation
comment combiner vos baskets préférées avec votre tenue ? Comment combiner vos baskets préférées avec votre tenue ?
Flotte la marque française spécialiste du coupe-vent imperméable
ROTATE x Havaianas une première collaboration inédite
GANT redonne vie à vos vêtements avec The Second Life